Tous les thés verts
pour le plaisir et la santé

Pour votre santé : du thé vert, pas du thé noir

Le pouvoir protecteur du thé vert réside donc dans sa richesse en molécules actives, appelées flavonoïdes ou catéchines, mais tous les thés verts ne sont pas égaux dans leur capacité à protéger notre santé.

La teneur en catéchines varie de 1 à 20, en fonction de différents facteurs :

  • L’origine du thé : les thés verts japonais contiennent beaucoup plus d’EGCG que les thés verts chinois
  • La qualité, liée à la méthode de culture et à la saison de récolte : les “first flush” (première floraison d’avril), les cueillettes “impériales” ou “fines” (bourgeons et premières feuilles sur la plante) sont des cueillettes manuelles et donnent les meilleures feuilles.
  • Préférer un thé “nature” plutôt qu’un thé parfumé :les feuilles des thés parfumés sont de “cueillette grossière” (5ème ou 6ème feuilles sur la plante), ces feuilles sont plus grandes, moins exposées au soleil et contiennent donc moins d’éléments bénéfiques.
  • Le conditionnement et la conservation : Il faut acheter son thé vert protégé par un emballage hermétique et opaque car les manipulations qui stimulent ou accélèrent l’oxydation des feuilles diminuent d’autant le potentiel antioxydant du thé et sont à éviter. A vous ensuite de conserver votre thé vert à l’abri de la lumière et de la chaleur et de respecter la date de conservation.
  • La préparation : selon le Dr BELIVEAU, pour privilégier la santé plutôt que les qualités gustatives, il faudrait préparer son thé avec une eau proche de la température d’ébullition et le laisser infuser 8 à 10 minutes, pour favoriser l’extraction des molécules et apporter à l’organisme 2 fois plus de catéchines.